Fermer la navigation

MieuxTV | Repérer et gérer l’hyperstress pour prévenir le burn-out

Qualité de vie au travail | 2 janvier 2023
MieuxTV | Repérer et gérer l’hyperstress pour prévenir le burn-out

Nous accueillons dans ce nouveau numéro du Grand Invité Patrick Légeron, psychiatre, fondateur du cabinet Stimulus, coauteur du rapport de l’Académie de médecine sur le burn-out et auteur d’un livre intitulé “Le stress au travail”. Nous évoquons avec lui l’hyper stress, les manières de le repérer et de le prévenir pour éviter le burn-out dont on parle beaucoup ces derniers temps.

Stress, hyper stress, burn-out, de quoi parle-t-on ?

Patrick Légeron a commencé par faire le point sur ces différents concepts que sont le stress, l’hyper stress et le burn-out :

Le stress et un phénomène naturel, que tout le monde connaît. C’est la réaction de notre organisme à chaque fois qu’on est face à une difficulté, un danger, une menace et développe en nous une des phénomènes qui stimulent le cerveau, mais aussi notre corps. Ces réactions ont pour objectif de nous mobiliser pour faire face à cette situation. Donc c’est une réaction normale et utile : si nous n’avions pas de stress, nous ne serions plus vivants parce que nous n’aurions pas eu les moyens de faire face à toutes ces difficultés que nous rencontrons.

Lorsque le stress évolue, dans son intensité et dans sa durée, il devient chronique. On entre dans un phénomène qu’on appelle l’hyper stress, qui est un état d’activation très forte du du corps, avec des manifestations très visibles et importantes. Tous les gens qui sont en hyper stress ne vont pas forcément entrer dans le burn out, mais le facteur de risques d’entrer dans cette pathologie augmente.

Le burn-out n’est pas à confondre avec un petit peu de fatigue ou un petit peu de déprime. C’est une véritable maladie grave qu’il faut chercher à prévenir. Environ entre 20 et 25 % des gens au travail connaissent l’hyper stress. D’après les chiffres de santé publique France, on considère qu’il y a environ 500 000 personnes qui vont craquer au travail.

Le stress est surtout repéré dans le monde du travail, même si on voit des problèmes d’hyper stress et de burn-out dans d’autres environnements. L’hyper stress et le burn-out touchent beaucoup plus les femmes et sont davantage présents dans les environnements tertiaires, c’est à dire lorsque les gens sont en contact avec le public plus que dans l’industrie.

Les évolutions ces dernières années sont assez inquiétantes. De plus en plus, les managers sont touchés au même titre que les collaborateurs et les jeunes de 18 à 35 ans sont plus touchés les autres.

Que faire pour repérer les signes chez soi ou chez ses proches ?

Patrick Légeron nous a ensuite donné des conseils sur la prise de conscience de l’hyper stress quand on est touché. En effet, le burn-out ne survient pas du jour au lendemain mais progressivement sur des semaines, des mois, avec de nombreux signes auxquels il faut faire attention pour soi-même et pour ses proches. Ces manifestations se traduisent dans quatre domaines qu’il faut surveiller :

  • le corps, via la libération d’hormones qui modifient profondément l’état de notre corps (tensions musculaires, palpitations, difficultés respiratoires, troubles du sommeil,…) 
  • les émotions, avec des réactions d’anxiété, d’angoisse très fortes, l’irritables, la colère 
  • les signes cognitifs : le cerveau n’arrive plus à fonctionner (troubles de mémoire, erreurs, difficultés de concentration. 
  • le comportement : tendance à se replier sur soi,  augmenter sa consommation de tabac, d’alcool ou de nourriture

Si ces signes sont nouveaux, ils doivent attirer l’attention et conduire à consulter son médecin car ils peuvent être l’antichambre du burn-out.

Comment prévenir l’hyper stress et le burn-out ?

La problématique de l’hyper stress et de la prévention du burn-out est à 2 niveaux. Les entreprises ont des responsabilités énormes, elles doivent prévenir ce qu’on appelle les risques psychosociaux, la charge de travail, le mauvais équilibre entre vie personnelle et professionnelle, l’ambiance de travail.

L’individu aussi peut se protéger : on peut apprendre à déconnecter le corps avec, par exemple, des techniques de relaxation, de méditation, de contrôle de la respiration, faire des pauses régulièrement dans la journée. L’hygiène de vie est également cruciale avec la pratique d’activité physique, l’alimentation qui aident à préserver le sommeil. Enfin on peut apporter des conseils psychologiques : les gens qui craquent le plus sont des gens qui sont perfectionnistes, qui veulent toujours réussir, sont très investis au travail, : il faut savoir reconnaître l’importance du travail tout en laissant de la place à des hobbies, par exemple. Et enfin, il est important de ne pas s’isoler, de chercher du soutien social.

Pour conclure, Patrick Légeron nous a livré ce dernier conseil qui semble évident, mais ne l’est pas forcément dans une société qui stigmatise la santé mentale, il ne faut pas hésiter quand on ressent des difficultés à chercher de l’aide auprès des médecins du travail, ou au quotidien avec des psychologues et des psychiatres qui peuvent aider sans attendre que le problème ne s’amplifie. L’épisode est disponible dès aujourd’hui. Bon visionnage !  

Qu'est-ce que la qualité de vie au travail ? Comment mettre en place des actions de QVT ? Téléchargez le guide !

A télécharger

En téléchargement sur la qualité de vie au travail

Management bienveillant, actions de QVT, ROI, égalité professionnelle et équilibres de vie, autant de sujets abordés par nos livres blancs, fiches pratiques, cas clients et webinars

Toutes nos ressources QVT
Estimez votre budget titres restaurant

Vous souhaitez mettre en place des titres-restaurant pour offrir une meilleure expérience déjeuner à vos collaborateurs ?

Faire une estimation
Fermer la recherche