Fermer la navigation

[Cas client] Confinement, télétravail et chèque cadeau dématérialisé (e-chèques cadeaux) au CSE Canal Plus

Les missions du CE / CSE | 24 juin 2021
[Cas client] Confinement, télétravail et chèque cadeau dématérialisé (e-chèques cadeaux) au CSE Canal Plus

Rencontre avec Victor Goncalves, trésorier du CSE du groupe Canal Plus. Ce CSE représente 2 500 personnes, qui ont vécu ensemble les confinements, adaptation au télétravail, suppression d’une fête de Noël très attendue et passage au 100 % e-chèques cadeaux (chèque cadeau dématérialisé) à l’occasion des fêtes de fin d’année. Retour sur une année et demi pas comme les autres. 

Comment se sont passés les 15 derniers mois au sein de votre CSE ? 

Victor Goncalvez : Ça a été une année assez compliquée et chaotique. Dès l’annonce du confinement en mars 2020, le groupe Canal Plus a décidé de mettre en télétravail une grande partie de ses salariés. Le CSE a fermé ses portes et cessé les prestations via le site internet du CSE jusqu’à l’été. 

Nous avons ensuite décidé de rouvrir partiellement certaines activités : la billetterie cinéma, entre autres, pour aller vers une réouverture quasi complète au mois de septembre.  

Le CSE a ensuite partiellement rouvert également car nous avons décidé de mettre en place quelques activités pour accompagner nos salariés : décembre a été l’occasion d’un calendrier de l’Avent et nous avons, pour les fêtes de fin d’année, organisé des prestations comme la parfumerie, le champagne, pour que les salariés puissent commander et retirer leur commande. 

Pendant le confinement avez-vous eu des difficultés à communiquer et à garder le lien avec vos salariés ? 

VG : Pas du tout. Nous sommes restés très disponibles pour les salariés par téléphone ou par email. Nous avons envoyé des newsletters pour les accompagner, pour les informer des évolutions pendant la crise du COVID. Je pense que ça s’est très bien passé de de ce côté-là. 

Comment les collaborateurs se sont-ils organisés notamment en télétravail ? 

VG : La plupart des collaborateurs du groupe Canal Plus a plutôt bien intégré. Le groupe a d’ailleurs mis en place une petite enveloppe pour permettre aux salariés de pouvoir répondre aux besoins matériels et faire en sorte d’améliorer les conditions de travail. Pour le CSE, il n’y a pas pas eu d’impact. 

Pour les personnes pour lesquelles le télétravail était impossible. Qu’avez-vous mis en place ou qu’est-ce que l’entreprise a mis en place ? 

VG : Le groupe Canal Plus a fait en sorte de vraiment bien faire respecter les gestes barrière. 20 % des effectifs environ ne pouvait pas travailler, tous sur le même site,  beaucoup de techniciens de plateaux télé, mais comme il y avait très peu de monde sur site, tout le monde avait de la place et c’était facile de respecter les distances. 

Comment vous assurez-vous de la qualité de vie au travail des salariés quand ils ne sont pas au bureau ? 

VG : Le groupe Canal Plus a eu très à cœur la santé et le bien-être des salariés. Et si la majorité a  plutôt bien accepté et vécu le télétravail, une cellule psychologique avec numéro de téléphone a été mise en place pour ceux qui avaient besoin de soutien, d’écoute, en cas de grosse déprime, ou même de début de dépression car certaines personnes, même si elles sont pas nombreuses, ont mal vécu le confinement et télétravail. 

Par rapport au confinement, est-ce que des personnes vous ont contacté pour vous demander des petits conseils ? 

VG : Le CSSCT du groupe Canal Plus a vraiment fait le point très régulièrement avec la direction. Pendant le temps fort de la pandémie, il y avait deux réunions par semaine avec la direction pour le suivi de tous les salariés, le comptage des personnes contaminées. Il y avait vraiment un très bon suivi de part et d’autre. 

Quelle organisation se profile pour votre entreprise ? 

VG : Grâce au à la crise sanitaire, le groupe s’est remis en question par rapport à la question du télétravail, il s’est rendu compte que ça fonctionnait très bien. Avant, le télétravail représentait à peine un jour par semaine et pour même pas 15 % des salariés. 

Un nouvel accord a été trouvé et signé avec les partenaires sociaux, qui va permettre d’augmenter le nombre de jours de télétravail selon les services et les besoins de chacun.  

Comment avez-vous préparé l’événement de Noël 2020 ? 

VG :  Comme chaque année, on s’y prend très tôt, donc nous avions préparé une fête de Noël depuis le mois de février 2020. Jusqu’à la dernière minute nous avons espéré que ce Noël au parc Astérix allait se faire et finalement nous avons été reconfinés. Ce Noël a été reporté au mois de mai, et comme vous le savez, nous étions à nouveau confinés !  Le parc Astérix était fermé, donc nous avons réussi à négocier avec eux une soirée privative pour le mois d’octobre. 

Quelles solutions cadeau avez-vous proposée à vos salariés pour Noël 2020 ? 

VG :  Pour Noël 2020, nous avons remis en place pour la deuxième année consécutive les e-chèques cadeaux. Le chèque cadeau dématérialisé avait remporté un succès mitigé en 2019 puisque nous avions des salariés farouchement opposés à la dématérialisation totale des chèques cadeaux. Et finalement, “grâce” à la crise sanitaire, ça a été l’opportunité pour le CSE de mettre en place une dématérialisation des chèques cadeaux à 100 %, qui a été acceptée par l’ensemble des salariés. 

Quels étaient les avantages des e-chèques cadeaux dématérialisés pour votre CSE ? 

VG : C’est un gain de temps pour l’organisation du CSE, ça permet de pouvoir même communiquer de façon plus simple et plus fluide avec les salariés qui ont des questions.  

Quand les salariés viennent chercher des chèques cadeaux papier, ils passent, ils prennent leur chéquier, ils s’en vont et finalement sur le e-chèque, les gens peuvent avoir des questions. Ils nous appellent et on a une opportunité de communiquer plus longuement avec eux, il y a vraiment un échange qui est plus intéressant que ce qu’il est possible d’avoir au moment de la distribution des chèques papier. 

Quels étaient, quels ont été les avantages pour les salariés ? Avez-vous eu des retours d’expérience ? 

VG : Les salariés étaient plutôt satisfaits cette année. Ils se sont finalement adaptés au passage aux e-chèques cadeaux dématérialisés, ils se sont rendu compte, grâce à la crise qu’il y avait d’autres manières de dépenser leur dotation et le CSE est plutôt satisfait de ça. Dématérialiser le chèque cadeau, c’est l’avenir, et on veut vraiment faire en sorte que toutes les prestations puissent être dématérialisées. 

En un mot, comment qualifiez-vous la solution digitale Tir Groupé ? 

VG :  Simplicité, modernité ! C’est aujourd’hui une expérience qui est très positive, qui permet au CSE de pouvoir communiquer avec ses salariés et de partager avec eux d’une façon différente, mais tout aussi humaine. 

Livre blanc : Modernisation des CSE, le temps de la digitalisation

A télécharger

En téléchargement pour les CSE

Pour vous accompagner dans votre mission d'élu, retrouvez nos livres blancs, cas clients, fiches pratiques pour les CSE

Toutes nos ressources CSE
Estimez le budget cadeau de votre CSE

Vous envisager la mise en place de solutions cadeaux pour soutenir le pouvoir d'achat des salariés ?

Faire une estimation
Fermer la recherche